La Vie et la Mission au Sénégal

[Retour]

Le Mardi gras au Préscolaire Kêr Sr Dominique GUYOL et la fête d’Emilie / Sénégal


 

Nouvelle Fondation

"La voix du Pauvre appelle..." C'est à bord de ce bateau que nos soeurs du Sénégal vont à la rencontre de la population d'Oussouye, en Casamance pour une nouvelle fondation... La joie est grande et le Zèle missionnaire ardent...

 En savoir +                    Voir les photos>       

 

Nouvelle Fondation d'Oussouye - Casamance - Sénégal

 

 

Nos sœurs fondatrices d’Oussouye nous partagent leur joie…

 

Tout est grâce. Je redis toute ma reconnaissance au seigneur qui m’a choisie pour sa mission. Un grand merci également à toute la congrégation particulièrement à toute la province du Sénégal pour la confiance et le soutien.

Comme nous le dit Emilie de Villeneuve, « Heureuse d’avoir été l’élue ». C’est vraiment une joie immense pour moi que je ne sais exprimer… c’est une grâce immenses pour nous d’avoir été les premières missionnaires bleues à fouler la terre casamançaise. Nous comptons sur vos prières afin que cette nouvelle mission dans le diocèse de Ziguinchor puisse porter des fruits en abondance.

Un grand merci à sœur Laure André Badji qui nous a devancées sur les lieux pour nous réserver un accueil chaleureux  ainsi qu’aux prêtres de la paroisse qui font tout pour nous faciliter les premiers jours d’installation.

 

Mon premier sentiment est un sentiment de joie…. Joie de se sentir portée par toute la congrégation à travers les prières les prières qui nous ont accompagnées depuis l’annonce de cette nouvelle fondation d’Oussouye.

C’est une occasion pour dire merci à nos sœurs et frères bleus pour cette solidarité, fraternité qui nous rapprochent les uns des autres. « Vive l’esprit de famille » que nous a légué notre Bonne et Sainte Mère Jeanne Emilie de Villeneuve.

Que le Seigneur, par l’intercession de la Sainte Jeanne Emilie de Villeneuve nous aide à vivre cette mission avec cœur pour que le nom de Jésus soit mieux connu et aimé dans cette partie du Sud du Sénégal

 

 

5 nouvelles postulantes de la Province Afrique Ouest en 2016

 

 

 

 

Après une année entière d’expérience communautaire, cinq jeunes filles de la Province d’ Afrique de l’Ouest (PAO) ont fait leur entrée au postulat le 3 octobre 2016. De gauche à droite : Marie Joseph BOUDA (Burkina Faso), Chantal ADANOU (Bénin), Emilienne NACOULMA (Burkina Faso), Thérèse NDIONE (Sénégal) et Caroline MBENGUE (Sénégal). Puisse Sainte Jeanne Emilie leur obtenir du Seigneur,  la grâce de la persévérance et de la fidélité.

 


5 jeunes commencent leur Noviciat ce même jour

Et 5 jeunes de cette même Province  font leur entrée au Noviciat des Soeurs de Notre Dame de l'immaculée Conception de Castres en 2016.

 



L' assemblée provinciale que nous venons de commencer a comme thème  "Identité et Mission : resignifier le 4ème voeu. Après le mot de bienvenue de soeur Marie Rose, provinciale, nous avons accueilli les jeunes professes ainsi que les postulantes. ensuite nous sommes passées aux partages de nos missions.

 

Voir la suite>>

 


Mission humanitaire : France - Sénégal

Sénégal - France - Espagne


Sénégal : 6 août 2016 Profession Religieuse

Célébration de l'Eucharistie pendant laquelle nos soeurs Marthe Ndiémé Pouve, Romélie Barbara Diop, Sylvie Nankode Assongba et Thérèse Amy faye ont émis leurs premiers voeux à la suite du Christ dans la Congrégation N. D. Immaculée Conception de Castres
Célébration de l'Eucharistie pendant laquelle nos soeurs Marthe Ndiémé Pouve, Romélie Barbara Diop, Sylvie Nankode Assongba et Thérèse Amy faye ont émis leurs premiers voeux à la suite du Christ dans la Congrégation N. D. Immaculée Conception de Castres

Les écoles du Sénégal à  Popenguine

Voir fotos >>

 

 

Dans le cadre des activités de l'Année "Sainte Jeanne Emilie", toutes les écoles Immaculée et AMIC étaient réunies autour de Notre Dame de la Délivrande de Popenguine pour rendre grâce à Dieu pour ses multiples dons et grâces. Ce fut des moments de recueillement et d'intense prière vécus dans la Province PAO - Sénégal.


Oui, Dieu soit béni ! écrit Sœur Marie Rose Diouf. Sur l’engagement perpétuel des trois religieuses au sein de sa congrégation, elle rappelle que ces dernières ont choisi de « consacrer leur vie, pour toujours, à la suite de Jésus-Sauveur par la profession des trois conseils évangéliques (l’obéissance, la pauvreté et la chasteté) ». Mais elles sont aussi « envoyées et engagées par un quatrième vœu », fait-elle savoir en ajoutant : « nos sœurs acceptent la mission de travailler au salut des âmes et de livrer leur vie pour le Royaume. De ce fait, elles contractent joyeusement une obligation plus étroite d’appartenir à ‘’Dieu Seul’’, à ‘’Jésus-Sauveur’’, ‘’aux pauvres et membres souffrants de Jésus-Christ’’.

 

Grâce à une mystique qui sous-tend leur action, elles s’unissent au Christ pour se laisser configurer par Lui et entrer dans une dynamique constante de transformation, de sanctification. Marie Immaculée, première Femme-Disciple de son Fils, demeure pour elles un Modèle et une Compagne dans leur suite du Christ. Car c’est bel et bien à Elle qu’Émilie a confié la charge de ‘’soutenir nos pas sur le chemin où son Fils nous presse d’entrer’’ (O.89). Que par la grâce de Dieu, nos sœurs demeurent dans la fidélité à l’alliance divine et trouvent leur joie à Le servir ».

 

Par ailleurs, le geste d’action de grâce des Sœurs de l’Immaculée n’épouse pas seulement une dimension verticale, elle comporte également une dimension horizontale : « Aussi, nous saisissons ce moment pour exprimer notre profonde gratitude à toutes les personnes qui de près ou de loin collaborent avec nous pour la réussite de ces évènements. Votre contribution nous redit une fois de plus que nous sommes une seule et même famille. Puisse Dieu vous rendre en nombreuses grâces vos bienfaits », écrit encore Sœur Marie Rose Diouf.

 

Enfin, annonce-t-elle tout en invitant tout le monde à prendre part à leur action de grâce : « les festivités se poursuivront tout au long de l’ "Année Émilie de Villeneuve" qui s’étend du 17 mai 2015 au 22 mai 2016 ».

Oficom et  Pressafrik

 

Action de grâce pour la canonisation de Ste J. Émilie de Villeneuve et profession ...

« A la suite de l’Apôtre saint Paul qui, dans son épitre aux Colossiens nous exhorte à l’action de grâce, c’est avec joie que les Sœurs de Notre-Dame de l’Immaculée Conception de Castres, unies à toute l’Eglise du Sénégal, ‘’rendent grâce à Dieu le Père, Lui qui nous a donné d’avoir part à l’héritage des saints, dans la lumière’’. (Col 1, 12), Nous sommes pleins de reconnaissance envers Dieu et nous voulons rendre grâce. En ce jour de fête et de mémoire, nous voulons vivre le don merveilleux de la puissance de Dieu qui a doté Jeanne Émilie de Villeneuve de sa force pour qu’elle fonde notre petite Congrégation et qui de surcroît l’a élevée au rang des saints, le 17 mai dernier à Rome.



Notre assemblée provinciale des 19,20 et 21 septembre 2014 a été très riche en échanges et partage.  Nous nous sommes d’abord replongées dans nos racines par des échanges sur l’histoire de la Congrégation. A travers les lettres de Sr Paul LAPIQUE, nous touchons du doigt l’esprit et le charisme d’Emilie qui, depuis qu’ils ont été semés en terre africaine le 11 janvier 1848 par nos vaillantes et enthousiastes devancières, continuent de nous mobiliser pour la mission en vue de l’avancée du ROYAUME.

 

Sr Georgette NDOUR a donné une riche communication en faisant le parallèle entre l’Encyclique « La joie de l’Evangile et les écrits d’Emilie : Oh !  Emilie, Notre Bonne Mère, comme tu es actuelle ! Comme tu es si bien greffée sur l’Essentiel qu’est l’amour et la connaissance de Jésus Christ, son appel à nous dépouiller, à nous ouvrir aux périphéries de la mission…… !

 

L’abbé Pierre DIONE, emboîtant le pas à sr Georgette nous recentre dans notre mission de consacrées qui prend racine dans la mission du Christ. Cette annonce de la Bonne Nouvelle passe d’abord par notre conversion et pour ce faire, nous sommes appelées à nous dépouiller du vieil  homme pour devenir christiformes.

 

Après les partages sur l’insertion, la rencontre de l’économie solidaire à Rome et le camp vocationnel, nous clôturons l’assemblée par une priante célébration où nous sommes invitées à une démarche de conversion pour mieux aimer et servir le Christ à travers  tout ce que nous sommes et faisons.

 

 

                                                                                              Vos sœurs de la PAO

L'Équipe d'animation

Équipe d'Animation : Marie Rose Dione Provinciale , Agnès Rita Ndiaye, Marie Yvonne Mbengue, Marguerite Pascale Sadio
Équipe d'Animation : Marie Rose Dione Provinciale , Agnès Rita Ndiaye, Marie Yvonne Mbengue, Marguerite Pascale Sadio

Assemblée des Femmes Catholiques à Fatima

d'Anne Michel SARR 

 Ma présence à FATIMA à l'Assemblée de l'UMOFC est due à ma mission de conseillère nationale de la Coordination des Femmes Catholiques du Sénégal (CUDAFCS). Notre  délégation de 12 membres a rejoint celles  du continent.

En savoir plus>



Du Sénégal en Haïti

La dynamique de notre charisme acquiert toujours plus de force et s’exprime dans beaucoup de lieux, c'est ainsi que  Sœur Eugénie  Andrée Benga, Sénégalaise, a intègré la communauté et la Mission de Haïti au mois d'octobre 2014, après un séjour de formation à Rome.

lire lettre> 

et aller dans solidarité>

Année de la Vie Consacrée au Sénégal

Dans le cadre de l'année de la vie consacrée, les supérieurs majeurs du Sénégal ont organisé un pèlerinage à Notre Dame du Sacré Cœur à keur Mariama Ndiafatte dans le diocèse de Kaolack.

Travailler et  réfléchir  ensemble


Laïcs, Amis d'Emilie de Castres : Sur « la route bleue « du Sénégal

Partis de Castres le 19 mars, nous avons durant deux semaines suivi  « la route bleue » du Sénégal.


De Dakar à Kaolack en passant par Fatick, Ndiaganiao, M’Bour, Sanghé, Mont Rolland, Rufisque… Partout, l’accueil fut très chaleureux !


Les sœurs nous ont présenté leurs différents engagements, nous emmenant au cœur de la brousse. Partout, elles sont actives et inventives pour aider les personnes à se relever, à se prendre en main, à vaincre la misère.


Nous sommes partis en pèlerinage à Popenguine avec l’AMIC (anciens et anciennes élèves)  et avons terminé par le

monastère de Ker Moussa. 

Nous ne pouvions quitter cette terre si chère à Emilie sans avoir au préalable rendu grâce.

Les liens d’amitié ont été ravivés, nous nous sommes donné rendez-vous à Rome pour la canonisation de la Bienheureuse Émilie.

Suzy, Pierre, Chantal, Grégoire,

Yves , M. Christine


Des programmes significatifs

 Le Microcrédit constitue un des volets importants de la Pastorale sociale. Dans l'année 2010, cinq commissions ont été présidées dont : deux à Sanghé, une à Soussane (Mbour), deux à Guityr (Ndiaganiao) ; un financement de 5 000 000 frs a été octroyé aux 370 femmes de ces villages soit 15 GPF en raison de 300 000frs cfa par GPF. Cet accompagnement a suscité le gout de travailler, de l’enthousiasme et une ferme volonté chez les femmes de relever le grand défi de la pauvreté et de la dépense sous toutes ses formes.


Aujourd’hui les jeunes filles mères intègrent ces GPF et ne vont plus en ville à la recherche d’un travail domestique, avec leurs épargnes les femmes construisent leur maison en dur, nourrissent leur famille, le témoignage donné par Madame Denise Faye du groupement a été poignant. Le résultat est remarquable à travers la transformation socio-économique et culturelle de ce village et le regain de la foi. 

Le programme Boudi Kosam est une initiative de l’ONG/SPD en partenariat avec From Alliance. Outre la solution qu’il apporte dans la lutte contre la malnutrition, le projet Boudi Kosam contribue à offrir aux femmes une ouverture de productions fromagères et de commercialisation. Ce programme national Boudi Kosam prend appui sur les groupements de femmes organisées en structure de développement afin de faciliter la vulgarisation de la production de galettes de lait de vache (Boudi Kosam) dans les régions de Louga, Fatick, Tambacounda- Kolda et Matam. L’initiative a déjà fait connu un succès dans les pays de la sous région comme le Bénin et a permis à ces derniers de lutter pauvreté et concrètement contre la malnutrition en récupérant et transformant les excédents de lait.

 Six missions ont été effectuées dans les zones cibles de Fatick et Louga à partir de 2010 

 Etape de faisabilité :   Louga  -   Fatick   

Lancement du programme :   Sanghé   

Etape de sensibilisation  et de formation :            

Etape de suivi et renforcement de la formation : Fatick 

 


Le volet communication a permis de faire des émissions à la radio locale de Fatick sur lait- fromage et nutrition animée par sœur Madeleine Ngom et les déléguées, de Fatick. Ce projet connaît un grand essor et enthousiasme les femmes. Elle est pour l’équipe de mission une présence de vie et pour la vie inscrite dans la mission de l’Eglise de faire connaître et aimer Jésus Christ à des peuples qui n’auraient jamais eu la chance de le connaître. Louga -Linguère -Darha des zones islamiques à 100% découvrent pour la première fois des sœurs et apprennent à les connaître, à œuvrer avec elles. Les formations ont été suivies de débat autour de l’identité des sœurs, leur vocation et leur mission.