Rencontre de la CLAR en Haïti

[Retour]


MESSAGE FINAL DU SEMINAIRE DE CHANGEMENT SYSTEMIQUE

 

Haití,  du 17 au 20 février 2017

 

 

 

Réunis en Haití, du 17 au 20 février 2017, 77 participants/es,  venant des différents lieux du Pays, surtout de quartiers populaires et zones rurales, nous voulons saluer tous les membres de la CLAR et partager joyeusement avec eux, les fruits de ces jours de grâces que nous avons vécus en communauté.

 

Invités à partager notre engagement avec les personnes les plus vulnérables, nos expériences pour approfondir comment nous sommes en train de nous approcher d’eux et de développer notre mission dans ces réalités.

 

Du point de vue social, économique, politique et religieux, nous constatons  les problèmes  de personnes appauvries de façon extrême et progressive ; l’inégalité  est en croissance, la nature se détériore et nous sommes devant de grands défis qui sont la cause de la souffrance de nos frères et sœurs. 

 

Quelles sont ces souffrances? Souffrance pour ne pas avoir accès à un travail digne, souffrance par manque d’une éducation et santé de qualité ; souffrance pour ne pas avoir de l’eau potable, nourriture, maison et tout autre service de nécessité de base.

 

Nous voyons l’espérance dans la capacité de résilience du Peuple Haïtien, en sa capacité de fête et de joie, en sa capacité d’inventer des chemins nouveau de solidarité, dans l’agriculture écologique, éducation libératrice,  travail communautaire, collaboration aux droits des personnes, la justice et la paix, la création d’organisations populaires, associations des femmes en défense de la vie.

 

La réflexion sur l’horizon inspirateur de la CLAR et la contemplation de l’icône de la Visitation, ont donné un sens d’approfondissement et d’urgence à la réalité que nous avions contemplé. Nous avons senti fortement l’appel à sortir rapidement à la rencontre de la vie, pour apporter la vie.

 

Les voix de notre peuple appauvri, nos frères et sœurs, qui souffrent l’injustice et l’exclusion, nous appellent à partager leurs vies et à lutter avec eux  et, à partir d’eux, en Réseaux Inter-Congrégations avec des Laïcs, pour pouvoir transformer la réalité, en cherchant à transformer la pauvreté structurelle en construisant notre Maison commune, où la vie, la dignité, la paix et la solidarité sont possibles.

 

 

 

Nous découvrons comme Disciples Missionnaires, à l’écoute de la Parole et de la réalité, comment donner des réponses, avec le peuple, aux nécessités concrètes des personnes appauvries, les hommes, les femmes, les jeunes et les enfants que cherchent comment survivre chaque jour, comment avancer dans la vie.  Nous demandons à l’Esprit de changer nos cœurs ;  qu’Il nous encourage à assumer nos fragilités et nos forces, et qu’il nous donne la sagesse pour vivre la joie de nos différences d’âges, des dons personnels, des Charismes de Congrégation, que nous ne voulons pas considérer comme un problème, mais comme une richesse qui nous encourage et nous complète.

 

Un  signe d’espoir, qui a eu beaucoup de sens dans notre rencontre a été la présence d’un groupe important de laïcs, qui partagent nos engagements missionnaires. Quelques-uns d’ entre eux ont assumé la responsabilité de faire partie de la Commission de Changement Systémique en Haïti, au sein de la Conférence Haïtienne des Religieux/ses. (CHR). Nous voulons vivre cet engagement en solidarité, comme à la rencontre de Marie avec Isabel, rencontre dans la gratuité entre deux femmes, ouvertes à l’Esprit, capables de s’ émerveiller devant la nouvelle vie : LA NOUVELLE HUMANITÉ.

 

 

 

Traduction du Kréole/Espagnol : Izabete Dal-Farra, cic