A Campo Hermoso : la mission des soeurs

[Retour]

Campo hermoso le 5 novembre 2015

 

Nouvelles Expériences

 

Il y a exactement deux mois que nous sommes arrivées, Felicitas et moi, à la Communauté située dans la ville de CAMPOHERMOSO - CANTON DE NIJAR, dans la Province d’Almeria - Espagne.

Il faudrait plusieurs pages pour écrire  nos observations, nos découvertes, les rencontres, les visites et rendez-vous, les relations etc.

Dès notre arrivée nous avons été accueillies avec fraternité  et joie par les 2 sœurs de la communauté : Maria et Irène. De même nous avons reçu un bon accueil par les paroissiens, par les amis et connaissance de la communauté.

Un de  changements  le plus radical a été de nous adapter aux horaires : les administrations en général restent ouvertes de 8h30 à 14h30  ou 15 h00.

Campohermoso fait partie  de la Commune de Nijar. Pour la plus part de  démarches administratives nous devons nous déplacer à la Capital, Almeria, (nous sommes à 38 Kilomètres de route). Ceci a nécessité  plusieurs déplacements et des longues listes  d’attente.

En plus des engagements propres de notre consécration en Communauté, nous collaborons en équipe avec Caritas de Campohermoso, dans l’Alphabétisation proposée aux Immigrés. Nous participons aussi à la Chorale paroissiale composée dans sa majorité par des jeunes.

Nous collaborons avec les Sœurs Mercedarias de San Isidro, (à 2 Kilomètres de Campohermoso) dans les ateliers qu’elles organisent, dans l’Alphabétisation des hommes et femmes subsahariens et Marocaines, ainsi qu’avec les personnes les plus marginales.

La particularité de ces personnes est que la plupart d’entre elles ont des enfants petits, elles ne disposent pas de ressources économiques suffisantes pour les mettre à la crèche, aussi  elles viennent avec leurs bébés et enfants au cours d’Espagnol.

Ces personnes dans leur majorité ont de difficultés pour parler correctement, mais elles sont très motivées parce qu’elles savent que la connaissance de notre idiome  leur ouvre les portes pour l’intégration et aussi pour le travail.

Ce qui est merveilleux avant tout, ce sont des mères, et pour cela elles n’ont pas besoin de cours, bien au contraire. Quelle merveille, qu’elle beau tableau vivant, de contempler le bébé dans les bras de sa maman en train de téter. Une  leçon concrète d’Amour, Mystère de la vie : Une maman avec son enfant !

Une autre difficulté est que certaines femmes cherchent du travail, et parfois elles sont embauchées « dans los hivernaderos » quelques jours ou bien quelques heures, ces absences passagères représentent une difficulté pour l’apprentissage de la langue espagnole.

Tout cela nous fait constater qu’elles s’attachent plus aux avantages qu’elles peuvent en retirer  que sur les difficultés qu’elles rencontrent dans leur vie quotidienne.

Nous pouvons dire  que  nous nous sentons en  solidarité   avec elles et dans le désir de contribuer à leur croissance et à  leur dignité de personne.

Les jeunes immigrants que nous accueillons dans les salles paroissiales de Campohermoso, dans leur majorité proviennent de l’Afrique Subsaharienne ou bien du Maroc. Nous les accueillons en soirée après leur travail « dans los invernaderos ». Nous travaillons en collaboration avec les sœurs de la Sainte Famille de Bordeaux. Il y a plusieurs groupes puisque les jeunes sont nombreux et le niveau de leur connaissance et très divers.

Nous nous sentons gratifiées en voyant un jeune avec un regard beau et franc et avec un sourire généreux et ouvert.  Ceci nous invite à accueillir les différentes formes de communication, dans ce cas là, il n’existe pas de barrières de langue, de cultures, de race, d’âge etc.

Au début de cette année pastorale, la paroisse a organisée sa Journée Paroissiale. Au cours de l’Eucharistie  a eu lieu, l’envoi de différents  groupes paroissiaux.   Felicitas et moi,  nouvellement arrivées, nous faisons partie de  Caritas et du groupe de religieuses puisque, il existe bien deux communautés  à Campohermoso.

Célébration profonde, remplie de sens. Elle a été suivie d’un pot de l’amitié.

La semaine dernière, les sœurs Mercedarias de S. ISIDRO,  nous ont invitées,  en même temps que les sœurs de la Congrégation de la Sainte Famille de Bordeaux, à  passer la journée dans la  belle ville  côtière de  Mojacar, province de Almeria. Nous étions 11 soeurs !

 

Quelle belle initiative! S’il est vrai que nous partageons la même mission, nous profitons également d’une journée   de  détente  dans la fraternité et dans la joie.


Notre Mission se poursuit. Nous essayons de répondre  jour après jour à ce que le Seigneur nous demande, au milieu de cette population bien diverse,  et dans les terres de l’Andalousie.


Merci pour votre prière, notre Consécration s’étend aussi  aux nécessités des hommes et des femmes de notre monde, par conséquent, vous aussi vous êtes inclus ; sœurs, amis et connaissances, dans notre prière et notre affection.

Vos sœurs,   Felicitas y Maria Elisenda

 

Cliquer sur les images