Equipe ad hoc de l'Histoire

[Retour]

Rencontre de l'Équipe d' Histoire CIC à Rome - novembre 2016

Rencontre à Rome de l'Équipe d'Histoire de la Congrégation du 16 au 25 novembre 2016. En ce premier jour elle prend connaissance de l'apport des recherches faites dans chaque Province. Quelle richesse revisiter cette histoire et constater la fidélité et le dynamisme au long des siècles!

Voir l'album photos >>

LETTRE DE L'ÉQUIPE

DIEU + SEUL

 

H - CIC - 04

 

“Honorer le passé pour un présent plus digne de l'héritage reçu et

 

que nous devons transmettre en vue d'un futur plus fécond".

 

(Mère Germaine Sapène - 11/49).

 

 

Castres, le 25 Novembre 2016

 

 Chères Sœurs, chers Frères,

 

 

 

Nous voici arrivées à la fin de notre 4ème rencontre comme Equipe d’histoire de la Congrégation. Nous voulons vous remercier toutes, et chacune en particulier, pour son apport personnel. Nous savons que c’est une tâche complexe qui nous lance des défis : c’est un travail qui s’ajoute aux multiples occupations et engagements quotidiens de la mission, ainsi qu’aux exigences du planning communautaire et provincial ; sans oublier les difficultés d’avoir le matériel dans la langue du pays ou même de savoir comment l’utiliser. Pour cela nous avons accueilli et valorisé ce qui a été fait dans les provinces avec reconnaissance.

 

Nous essayons de partager les défis de cette construction collective qui se fait à partir de divers points de vue, langues et cultures. Une diversité qui nous enrichit, mais en même temps déstabilise nos assurances et nous pousse à continuer la recherche.

 

Pendant cette rencontre, les lectures du Livre de l’Apocalypse nous ont éclairées en nous offrant d’importantes clés de relecture. Le chapitre 4, avec les symboles du livre fermé, écrit à l’intérieur et à l’extérieur, que seul l’Agneau peut ouvrir, nous suggère des critères pour nous approcher avec respect de la vie de nos devancières dans ce processus d’incarnation du charisme, à travers le temps. Ce que nous pouvons lire de l’extérieur, est seulement le résultat visible de ce qui nous caractérise aujourd’hui comme congrégation. Ce qui est écrit à l’intérieur, c’est-à-dire les intentions et les motivations, sont personnelles et appartiennent à l’Agneau. L’aujourd’hui est le résultat des décisions prises dans le passé et le futur sera le fruit de ce que nous faisons actuellement. Ceci est très important, pour faire la lecture critique et respectueuse que nous vous proposons pour continuer la recherche.

 

Nous voulons, avec le matériel que nous avons pu réunir dans une première ébauche, continuer à travailler sur les deux premières périodes :

 · La première, commence par la fondation en 1836 jusqu’en 1900.

· La deuxième à partir des expulsions/expansions jusqu’au centenaire de la Congrégation : 1901-1936.

 

Il est certain que nous avons déjà des éléments, mais ils doivent être articulés. Enrichis, ils permettront la rédaction, en trois langues pour le moment, des deux premiers volumes qui seront présentés au chapitre général de 2018.

 

Nous n’avons pas la prétention de faire un travail exhaustif sur le thème, mais une relecture, prenant en considération les objectifs que le Pape François nous propose : Relire le passé avec gratitude, vivre le présent avec passion et le futur avec espérance. Beaucoup de questions restent ouvertes. Les générations futures pourront continuer à les explorer.

 

Ce que nous savons et espérons :

1. La France nous a partagé un bon travail sur l’histoire politico-religieuse ainsi que le travail des communautés va se poursuivre.

 

2. L’Espagne a fait une très bonne recherche sur l’histoire de la province, avec des photos à l’appui. C’est presqu’un livre.

 

3. L’Italie possède beaucoup de matériel et documents à agencer.

 

4. Les Provinces d’Afrique : PAO, PAC, P.A ont des écrits dans le fascicule de Mère Marie Claver, le livre de Sr Marie Sidonie. Il y a aussi beaucoup de matériel qui reste à exploiter dans les archives.

 

5. L’Argentine-Uruguay a fait une compilation des données qui permettent de parcourir le chemin.

 

6. São Paulo et Mato Grosso ont déjà travaillé leur histoire de plusieurs manières et elles ont aussi le livre de la Mission Bleue écrit par Luzia Bongiovani, Denise Mendes et Erica Cani.

 

7. Nous espérons que la province du Paraguay-Venezuela nous partagera sa riche histoire.

 

8. Nous valorisons le travail du Mexique et les encourageons à approfondir la mission des premières années.

 

Bien que tout cela existe, nous vous encourageons et demandons à toutes les provinces de revisiter leur histoire d’avant et Postconciliaire jusqu’en 1986 à la lumière des orientations qui suivent. Il serait bon de sélectionner des photos pour illustrer le travail.

 

Propositions pour revisiter l’histoire dans la province en :

a) Etant attentive au processus d’incarnation du charisme dans la mission, la fraternité et la spiritualité à partir du vécu des communautés ouvertes, ou fermées. Quelques provinces l’ont déjà fait, d’autres vont commencer.

 

b) Faisant une relecture de l’incarnation du Charisme à partir du Concile Vatican II, comme processus d’actualisation, demandé par l’Eglise à travers les chapitres généraux et provinciaux, les circulaires des Supérieures, les conseils de congrégation, les journaux de communauté, les échos et tout autre écrit où se sent la vie de la province etc….

 

c) Tenant compte :   

… de la situation socio-politique, économique et culturelle du pays,

… des options de l’Eglise dans ses documents et orientions,

… du cheminement et des options de l’Union des Supérieures Majeures, des Unions Diocésaines…

 

Notre prochaine rencontre, si Dieu le veut, sera à Castres du 15 au 25 Novembre 2017. Avant de nous retrouver à Castres, nous souhaitons terminer la rédaction du texte les deux premières périodes en trois langues. Nous espérons aussi que le résultat du travail demandé nous parviendra avant cette rencontre.

 

Plus tard, nous reprendrons le schéma proposé au début des recherches pour travailler la 3ème étape avec les archives de la congrégation.

 

Nous demandons au Seigneur de l’Histoire de nous illuminer pour revisiter notre cheminement, accompagnées par Sainte Emilie et nos saintes devancières, apportant notre contribution au service du Royaume dans la Grande Histoire, à partir des pauvres et membres souffrant qui vivent, en ces jours si difficiles, une réalité d’exclusion.

 

Que Marie Immaculée, notre compagne de route, soit une force inspiratrice pour notre Congrégation.

 

Bon temps de l’Avent avec notre fraternelle affection.

 

Vos sœurs de l’Equipe d’histoire :

Núria Bayó Blasco, M. Béatrice Mbengue, Emilia Maria Calvo, Maria Filomena Mecabô, Anne Michel Sarr, Maria del Carmen Manjón, Dominique Marie Aubrun

 

 

Le 16 novembre et le 17 matin, sœur Dominique Marie, partage avec le groupe le travail réalisé dans les communautés de France, à partir des circulaires des provinciales.

 

le 17, c'est soeur  Anne Michel qu1 partage la synthèse de la province de l'Afrique de l'ouest, d'après  les circulaires de Mère Sylvie Azaïs et Marie Agathe Vernadat.

 

Emília María Calvo partage l'histoire faite dans la province d'Argentine.

 

Nous avons commencé la journée du 21 avec la prière animée par Emília María, qui nous a introduites dans une « communauté de sœurs » avec qui elle a voyagé d’Argentine à Rome ! Regardez les photos: une œuvre d'art faite par une ancienne directrice du collège de Lomas. Pendant la prière, chacune a choisi l'une d'entre elles, rappelant une sœur qui a marqué sa vie et a demandé sa compagnie pour la journée.

Poursuivant l'histoire de la congrégation, c’était le jour de la présentation du travail effectué par la Province du Mexique et celles du Brésil. 

 

En ce dernier jour de travail, Nuria nous a invités dans un moment d’approfondissement et de prière d’action de grâces à parcourir notre histoire, à partir des tableaux de la salle Emilie, à contempler le passé avec gratitude, remercier la mission d’aujourd'hui et exprimer l'espérance pour l'avenir.