Rencontres continentales Amérique Latine


[Retour]

Rencontre du Réseau Social Amérique Latine

Après la rencontre du Paraguay, nous avons pu nous retrouver en tant que Réseau de la Solidarité, afin de partager nos expériences de Mission avec les plus pauvres, au niveau de l’Amérique Latine. L’invitation pour participer du Séminaire de l’ANEC (Association des Ecoles Catholiques), en partenariat avec les autres organisations, a facilité la participation des soeurs et des laïcs qu’ensemble assurent la mission de rendre vivant notre Charisme.
Le 3 Octobre nous nous sommes réunies comme équipe, à la Maison Provinciale, pour partager nos réussites et nos défis. Nous  sentons que l’engagement auprès des plus pauvres est une priorité et nous sommes toujours invités à nous rendre plus forts, pour pouvoir intervenir dans les différentes situations, où la vie est toujours menacée. Nous avons besoin d’intervenir tant qu’il est possible, dans les situations de misères. La meilleure intervention est celle auprès des Politiques qui collaborent avec la population, d’une forme collective et non seulement ponctuelle.
 Le 4, nous avons visité les différents locaux des oeuvres sociales : “Quintal da Criança”, dans le Centre de São Paulo ; le Centre Social Espérance et l’Oeuvre Sociale Coeur Immacule de Marie. Il ne nous a pas été possible de visiter la Maison Coeur de Jésus, à Cotia, à cause de la distance.
 A travers la richesse et la simplicité du partage, nous avons vu que les travail réalisé, se fait en partenariat avec le pouvoir publique et avec d’autres organismes  qui partagent les mêmes rêves et le Charisme.
Nos voyons que le travail social n’est pas fermé à l’intérieur de nos instituitions, et qu’il existe une ouverture à d’autres organismes et d’une certaine manière nous sommes complémentaires  dans les différentes manières de répondre aux besoins de la population em situation de vulnérabilités et des riques sociaux.

Dans nos partages nous parlions de nos rêves, nos joies, nos défis, nos espérances, nos engagements et um fort désir de rendre plus effetive  notre  présence auprès des pauvres, pour qu’ils puissent être plus autonomes, capables de  reconnaître et de conquérir leurs droits dans la société et d’en tirer profit.

 Le 5 nous avons participé du Séminaire, qui a eu comme objectif, la refléxion sur le rôle de l’Educateur Social qui intervient dans les Entités Sociales Catholiques, à partir des thèmes, comme ; Mission, Identité et Protagonisme, avec le souci de collaborer pour une Education et Formation humaine, libératrice où se vit les valeurs chétiennes.
Nos étions um groupe de 353 personnes, pour représenter 49 Entités. Nous avons commencé par un temps de prière, afin de créer un climat spirituel qui puisse nous aider à vivre le thème de la rencontre : “Les yeux fixés sur Jésus... fermes sur le sol où sont les communautés. “Des personnes avec une expérience très significative en ce qui concerne le travail social,  nous ont aidé à VOIR, à JUGER et à AGIR dans le contexte d’exclusion social où nous vivons. Ce fut une journée de réflexion profonde. Vers 18h nous étions de retour à la Maison Provinciale où Sr. Glorinha nous attendait avec un bon dîner.
 Notre  proposition est celle-ci : Étant donné que les pauvres sont les premiers destinataires de la Mission de Emilie, aujourd’hui c’est à nous de poursuivre cette Mission, de rendre vivant le Charisme, étant attentives et cherchant à entendre et à voir où la voix des pauvres nous appelle. Souvent ce sont des voix étouffées par tant de mécanismes utilisés par la société. Nous voyons une grande necessité de nous investir davantage dans l’accompagnement plus systématique afin de pouvoir donner suite à ce Réseau de Solidarité.
 Avec notre affection.

Angélica Alarcon, Cristina Pedrana et Maria da Penha Oliveira

Rencontre au Mato Grosso : Préparation aux Voeux définitifs

SIPT D’AMERIQUE LATINE

   Mato Grosso, du 15 décembre 2011 au 10 février 2012

  

« …Je viens avec toute la joie de mon âme et toute la plénitude de mon cœur, renouveler et confirmer… »     Emilie 01.11. 183

 

Chers Sœurs et Frères :

Le 25 janvier, nous avons commencé notre retraite, accompagnées par Sœur Yolanda Pires. Le thème de notre retraite était «Maintenant je veux travailler  avec un enthousiasme renouvelé pour te faire vivre et régner » NP.6. C’est avec une grande disponibilité que nous avons accueilli ce moment que chacune de nous avait tant espéré, afin de rester aux pieds du Maître, le laissant nous parler au cœur. Pour jouir de sa présence gratuite qui nous permet d’expérimenter sa bonté et sa miséricorde, sa tendresse de Père-Mère, qui nous embrasse dans la totalité de notre être.

Nous aussi nous voulons, avec Emilie, travailler avec une ardeur renouvelée, ardeur nourrie du feu brûlant qui surgit du dialogue, du cœur à cœur, d’être et de rester présentes, laissant que sa parole et ses desseins d’amour sur nous nous soient révélés, à nous et à tous les peuples.

Comme Marie Madeleine, nous sommes invitées à nous sentir femmes ayant une histoire rachetée, une identité nouvelle, renouvelée, capables d’aller à la recherche du Maître n’importe où qu’il se trouve, pour le rencontrer, parce que notre amour et notre vie n’a d’autre soutien que le Seigneur, le Maître, l’Ami. Cette intimité, ce lien confirment notre être de disciple et missionnaire.

Nous arrivons au bout de cette rencontre, depuis le 3 février notre thème est :

Approfondir une rencontre pour ceux qui écoutent la PAROLE

Rester et appartenir au MOUVEMENT DE JESUS

Expérience de DISCIPLE INCLUSIF.

Susana et Irma nous ont aidées à reconnaître notre être de Disciples, comme Marthe et Marie, « être contemplative dans l’action et active dans la contemplation » sachant que nous sommes toutes habitées par Marthe et Marie. Avec elles nous avons commencé à faire un chemin de croissance humaine et de maturité spirituelle, en prenant les textes d’Emilie, nous tentons de faire une synthèse personnelle afin de reconnaître que :

  • Nous avons fait du chemin, sachant qu’il nous reste des choses à approfondir
  • Partage et convivialité dans la communauté, en créant la fraternité.
  • Ouverture aux propositions de Dieu Père et à son invitation à renaître à la vie –renaître.

 

C’était très beau de travailler RESTANT illuminées par le texte de Jean 1, 38-39… Maître, où demeures-tu ? Venez et voyez, ils y sont allés, ils ont vu et ils sont restés avec Lui… Ce mot « rester » a plusieurs significations, laquelle a-t-il aujourd’hui pour moi ?

  • Etre des femmes qui cherchent leur centre en Dieu seul
  • Etre confirmées dans le fait que nous sommes dans un processus de cheminement.
  • Avoir des initiatives et prendre des décisions.

 

La lectio divina est en train de devenir une part de nous-mêmes en reconnaissant que la parole n’est pas réponse immédiate même si, souvent c’est ce qui nous habilite, nous ouvre des portes… sachant que la force transformatrice n’est pas seulement la lecture, mais lire dans la FOI.

Je suis la vraie vigne et mon père est le vigneron, il coupe tout sarment qui ne donne pas de fruit, Jn 15, 1-3 en  nous approchant aujourd’hui de la parole, avec ce qu’elle nous dit, nous rencontrons ce Jésus qui nous propose un amour pluriel, un « aimez-vous », restez, pour donner des fruits. En nous plongeant dans ces interpellations nous retrouvons nos fruits.

 La vie même, dans toute sa vérité et transparence

  • Aimer, gratuitement, sans intérêt
  • Créer et recréer des liens communautaires d’amitié, de liberté
  • Confiance en nos dons et talents.

C’est une époque mémorable pour nous retrouver sur un chemin particulièrement digne ; (Cf. CM1)

En ce temps de renouveau et confirmation du charisme, nous contemplons en présence de Dieu, que la parole nous confirme et réaffirme sur le chemin. Nous nous sommes proposé de commencer à raconter nos projets personnels, chargés de vie et de maturité et aussi ce que nous décidons de vivre ; nous découvrons syntonie et sincérité en partageant dans l’accompagnement ce qui nous confirme dans nos rêves et nos projets en tant que femmes disciples en chemin.

En finalisant le SIPT nous pouvons réaffirmer qu’ensemble nous formons une famille et nous sentons que nous sommes une famille.

Dans cette famille nous nous connaissons et nous voulons devenir plus proches, nous partageons la vie, touchant des expériences profondes de notre histoire, de notre être de femme et de sœur bleue. Nous cultivons le respect, la joie, l’attention, la disponibilité, la diversité, la fête.

Dans cette famille nous partageons nos talents et habiletés, les dons que nous avons reçus gratuitement de Dieu pour être en service.

Dans cette famille nous approfondissons et découvrons, à partir de notre propre expérience, le dynamisme, ce que signifie aujourd’hui vivre le charisme bleu. Ainsi nous réaffirmons notre désir d’appartenir à cette famille dans notre condition de femmes libres, consacrées et engagées à vivre le projet de Dieu et de Jésus Sauveur.

Nous nous sentons très accueillies par la communauté des sœurs de la « chacra santa Rosa » lesquelles nous ont offert dans cet espace physique, joie, don d’elles-mêmes, affection et, surtout le témoignage d’une vie consacrée heureuse.

 

Nous sommes reconnaissantes aussi à la congrégation, à nos communautés et provinces, parce qu’elles nous ont accompagnées de leur prière, nous nous sentons bénéficiaires en ce temps de grâces et de renouveau dans nos vies et, comme Emilie, nous pouvons affirmer : « Maintenant je veux travailler avec un enthousiasme renouvelé pour que tu puisses vivre et régner… »

Le symbole que nous avons reçu en cadeau, un « appeleur de vent » a la mission de nous rappeler le souffle de l’Esprit que nous avons perçu ce temps-ci.

Patricia, Elizane, Paula Francisca, Edineia y Vanesa…

Cáceres 10 février 2012


SIPT D’AMERIQUE LATINE

Mato Grosso du 15 décembre 2011 au 10 février 2012

 

“… Je viens dans toute la joie de mon âme

et de toute la plénitude de mon cœur,

   renouveler et confirmer…”

Emilie, 1er novembre 1837

 

Bien chères soeurs,

 

Il y a une semaine que le SIPT a commencé, et nous voulons vous faire partager un peu toutes les expériences que nous avons vécu depuis le premier moment où nous sommes arrivées à la Chácara Santa Rosa, à Cáceres - MT.

Nous y sommes arrivées le 14 décembre et nous avons été très bien reçues par les sœurs de cette communauté qui nous ont accueillies avec beaucoup d’affection. Dès l’arrivée nous avons été invitées à un moment de prière que les sœurs avaient préparé pour nous accueillir et nous souhaiter la bienvenue. Au cours de ce moment d’oraison chacune de nous, Junioristes, a reçu une graine et nous avons été invitées à nous demander “Sur ces semences nous voulons planter et cultiver ce temps d’intériorisation et de réflexion”.

Le jour suivant stimulées par la phrase d’Emilie “... Je viens avec toute la joie de mon âme et toute la plénitude de mon cœur...”, Susana et Irma, nous ont aidées à réfléchir et à partager avec le groupe nos attentes quant au SIPT. Après ce moment chacune de nous a partagé un peu l’histoire de sa viés, ses racines familiales et sa culture. Pour rendre le partage plus facile chacune a apporté un symbole significatif l’identifiant et accompagnant son histoire personnelle et vocationnelle. L’échange s’est fait avec beaucoup d’ouverture et de simplicité, nous nous sommes laissées interpeller les unes par les autres et de cette façon nous avons commencé à créer des liens d’amitié plus forts entre nous. A la fin de ce moment nous avons reçu une chemisette avec le symbole du SIPT comme signe d’appartenance et d’identification au groupe.

Avec tout cela nous avons préparé notre cœur pour recevoir Maria Veronese qui nous a accompagnées du 16 au 22 décembre, nous orientant et nous aidant à approfondir notre intégration psycho spirituelle, grâce à des dynamiques vivantes et des moments d’étude et e réflexion. Les contenus abordés touchaient les relations interpersonnelles, l’intelligence émotionnelle, l’auto estime, la communication positive, la communauté de partage, etc. Ce travail nous a permis de nous connaître davantage jour après jour et de créer une ambiance de plus grande confiance, d’ouverture et de liberté les unes avec les autres, nous mobilisant et favorisant une rencontre plus profonde avec nous-mêmes, avec notre propre histoire de vie, avec les autres, avec Dieu. Le partage de tout ce que nous avons vécu au cours de ces journées nous a enrichies comme personne et nous a fortifiées comme groupe.

Aujourd’hui, 23 décembre, c’est Susana qui s’est chargée de nous orienter dans la matinée pour une rencontre avec le Dieu Incarné, grâce à la lecture priée de la Parole de Dieu dans une optique féministe, à une regard prolongé sur la vie de ces femmes disciples et apôtres qui ont accompagnées Jésus et qui sont une référence pour notre vie et nos attitudes.

La joie de célébrer Noël ensemble nous a suggéré de construire une crèche artisanale avec les dons et la créativité de chacune, et consciente de la préservation de la nature, nous avons utilisé du matériel recyclé.

Pour qu’il y ait encore une meilleure intégration entre nous, le repas de Noël sera interculturel, chacune va préparer une spécialité de sa culture afin de partager avec toutes.

Tout cela réchauffe et prépare notre cœur pour célébrer avec plus de joie encore la venue de l’Enfant Dieu qui s’est incarné au milieu de nous.

Nous vous remercions toutes pour vos gestes et délicatesses envers nous et aussi pour les prières.

Nous vous souhaitons UN JOYEUX NOEL et UNE BONNE ANNEE NOUVELLE !

Avec affection, Junioristes du SIPT

Vanessa, Francisca, Edinéia, Paula, Elizane e Patrícia.