Rencontre ad hoc de Formation  à Rome

[Retour]


Du 17 au 31 mars à Rome

27 et 28 mars 2017 - DBF

Grâce à vos ferventes prières, notre rencontre se poursuit bien. Depuis hier 27 mars, nous avons entamé le travail sur le DBF et l’Itinéraire de Formation. Nos soeurs Suzana d'Argentine et Janete de Sao Paulo, membres de l'équipe ad hoc, sont chargées de nous orienter dans les travaux et les réflexions. Après la belle prière animée par la province d'Argentine, nous nous sommes retrouvés par continent pour dégager les sagesses et les apports vitaux de nos synthèses respectives. Ce travail fait munitieusement nous a permis de découvrir davantage les richesses que comporte ce document qu'est le DBF.

 

Aujourd'hui encore nous sommes retrouvés par continent avec les découvertes de chaque groupe pour l'identification des convergences et des apports. Cette séance nous a fait toucher du doigt ce que nous portons comme désirs pour cheminer ensemble vers une pédagogie bleue à la suite du Christ. Ainsi, à la fin du deuxième jour, nous sommes parvenus à dégager ce qui semble urgent et prioritaire en tant que famille. Nous poursuivons la réflexion avant de vous faire parvenir les fruits.

Lettre de l'Equipe de Formation

                     

Réunis pour la Rencontre de Formation

Rome, 28 mars 2017

 

« De la bonne formation dépendent l’esprit et le futur de la Congrégation ». Const. 1840

 

Chères sœurs :

 

Depuis plusieurs jours déjà nous nous sommes retrouvés à Rome, représentant toute la Congrégation, pour approfondir, comme nous l’a demandé le dernier Chapitre Général, le thème de la Formation et la révision du DBF , que nous avons tous été invités à travailler en communauté.

 

Depuis le début, le 18 de ce mois, nous avons déposé de petits messages sur la page de la Congrégation, mais comme nous savons que peut-être tous n’en ont pas accès, ou ne prennent pas le temps de le regarder, nous en faisons un résumé par cette lettre.

 

Nous sommes 18 sœurs, le frère Ramon, trois laïques et les sœurs de l’Equipe Générale. Quelques jours avant le début de la Rencontre, Equipe Générale et équipe Ad hoc nous nous sommes réunies pour terminer d’organiser la dynamique de la rencontre, ainsi que le matériel.

 

Notre sœur Nuria ouvre la Rencontre par quelques mots, où elle nous invite à « …faire de cette rencontre un temps de formation à la Parole de Dieu, au Charisme et à la Spiritualité. Telles sont les forces qui nous font vivre ce moment avec passion, en cherchant des chemins de sagesse, avec lucidité et courage pour cheminer et nous former pour la vie, l’humanisation et la croissance mutuelle ».

 

Toute la journée fut consacrée à la présentation de chaque participant de façon significative, selon la manière d’accueillir dans les différentes cultures et à la célébration d’ouverture, avec l’icône de Jésus et la Samaritaine, qui nous accompagne tout au long de nos journées. « Donne-moi à boire » Jn.4, 9 c’est la demande que nous fait Jésus aujourd’hui, à travers nos frères.

 

Par le thème « Trouver, recueillir et reconstruire la suite de Jésus dans l’optique de disciple », Sœur Geraldina Ulloa Céspedes, missionnaire Dominique du Rosaire, notre conferencière, pendant trois jours, nous a aidés à reprendre quelques axes fondamentaux de notre vie à la lumière de la Parole de Dieu, de la spiritualité et la mystique, colonne vertébrale de notre mission.

 

D’où l’émergence de retrouver et de redécouvrir des valeurs importantes. Parmi lesquelles le vécu de l’intériorité nourrie par l’écoute de la Parole de Dieu, en tenant compte du prétexte et du contexte qui se préoccupe non seulement d’interpréter les textes, mais aussi les situations humaines d’hier et d’aujourd’hui, qui tiennent compte de la clé communautaire.

 

Quelques exemples de ces grands contextes que nous vivons aujourd’hui sont : la globalisation néolibérale, le changement d’époque, les changements de paradigme, les différentes crises qui affectent notre monde, la société « liquéfiée » où tout est provisoire, instantané, la plus grande conscience du pluralisme et de la modernité, les technologies modernes et le paradigme écologique…

 

Nous avons beaucoup apprécié cette aide et nous remercions Sœur Géraldina, originaire de la République Dominicaine et en mission au Guatemala, qui nous a partagé son savoir de façon très professionnelle et simple en même temps.

 

Avant d’initier l’étape suivante, le mercredi matin nos sœurs de l’Equipe Générale nous ont invité à participer à l’Audience du Pape qui nous a plu et fait beaucoup de bien.

 

Avec nos forces renouvelées, nous avons commencé le bloc Charismatique, accompagnées par Marie Sidonie Oyembo et Janete Soares, intitulé : « Vivre l’expérience de l’itinéraire de discernement dans l’accompagnement d’Emilie ».

 

A partir du texte d’Emilie : « lettre à Mère Séraphine Lequeux II, 1850, nous avons été invités à contempler les mouvements d’Emilie accompagnatrice, à entrer dans l’expérience de l’accompagnée Mère Séraphine et à apprendre de ces femmes, nos « matriarches ». Nous avons aussi confronté cette lettre avec plusieurs textes de la Parole de Dieu, qui nous offrent des clés d’accompagnement, comme la vocation de Samuel, les pèlerins d’Emmaüs, la Samaritaine, etc.

 

Avec la dynamique de temps d’oraison-réflexion personnel, partage en groupe à la fin de la journée et terminer par une célébration, présidée par notre frère Ramon et partagée par tout le groupe, nous clôturons chacun de ces trois jours d’approche aux sources du charisme.

 

Tout cela vécu dans l’ambiance de la maison de Rome : la nature est magnifique en ce début de printemps, l’accueil chaleureux de chacune des sœurs des deux communautés, les attentions et soins quotidiens et la vie et la fête d’un groupe divers et riche en expériences vécues.

 

En terminant ce cycle et avant de débuter les conclusions finales, nous avons eu une journée de repos le dimanche 26 où nous nous sommes organisés par groupes pour aller visiter Rome ou nous y promener, en jouissant des charmes de cette ville « universelle et éternelle ».

 

Sœurs de la Rencontre de Formation.    

 


Le discernement dans l'accompagnement

 

VIVRE ET EXPERIMENTER L'ITINERAIRE DE DISCERNEMENT DANS L'ACCOMPAGNEMENT D'EMILIE  

 

Avant de commencer un nouveau thème nous avons eu la joie de participer à l’audience avec le Pape François À la Place St. Pierre le matin du 22.

 

Le 23, nous commençons le bloque Charismatique, orienté par Soeur Marie Sidonie Oyembo et Janete Soares.

 

A partir du texte d'Emilie "lettre à Mère Séraphine Lequeux II, 1850, nous sommes invités d'abord à contempler les mouvements d'Emilie accompagnatrice, après à entrer dans l'expérience de l'accompagnée: Mère Séraphine.

 

À la rencontre de ces deux femmes, quelque chose se passe en moi. J'écoute les paroles qui résonnent en moi, celles qu'Emilie m'adresse aujourd'hui. Avec le texte de la Parole de Dieu: 1Samuel 3,1-10 on nous a proposé de savourer la Parole qui nous touche, de parler de cela avec le Seigneur comme à un ami et de faire une relecture du rencontre avec Lui.

 

L'après midi, la lecture de la lettre à M. Séraphine 3-10, nous amène à rechercher avec Emilie les portes d'entrée de l'expérience spirituelle de M. Séraphine. Et aussi comment le projet de Jésus se réalise dans la relation d'accompagnement d'Emilie à M. Séraphine. La Parole de Dieu de Jn 4,1-42 nous conduit à un pas en plus: a contempler les paroles dites par Jésus, comment il accompagne la Samaritaine et comment elle se laisse accompagner.

 

Nous finissons la journée avec le partage de la parole et de l'Eucharistie. Les différents groupes s'expriment :

* Emilie, modèle d'une vraie accompagnatrice qui part de ce qu'est la personne, de sa fragilité humaine, de ses blessures.

* Grande prise de conscience de Samuel et de la Samaritaine qui facilite l'ouverture qui fera surgir la vie. La samaritaine, M. Séraphine ont l'humilité de se laisser modeler, accompagner par une autre personne.

* Une relation de confiance et de proximité s'établit. Il faut prendre le temps pour découvrir les desseins de Dieu. 

* Les accompagnateurs: Jésus et Emilie sont centrés sur la personne dans un souci de transparence et d'humilité. 

* Le chemin de l'intégration de l'amour aide la personne à décider de son renoncement à soi-même.   

"Fais , Seigneur, que ton serviteur écoute". 

"Me voici, Seigneur", "Donnez-moi de l'eau vive".

 

 

VIVRE ET EXPERIMENTER L'ITINERAIRE DE DISCERNEMENT DANS L'ACCOMPAGNEMENT D'EMILIE  

 

Avant de commencer un nouveau thème nous avons eu la joie de participer à l’audience avec le Pape François À la Place St. Pierre le matin du 22.

 

Le 23, nous commençons le thème Charismatique, orienté par Soeur Marie Sidonie Oyembo et Janete Soares.

 

A partir du texte d'Emilie "lettre à Mère Séraphine Lequeux II, 1850, nous sommes invités d'abord à contempler les mouvements d'Emilie accompagnatrice, après à entrer dans l'expérience de l'accompagnée: Mère Séraphine.

 

À la rencontre de ces deux femmes, quelque chose se passe en moi. J'écoute les paroles qui résonnent en moi, celles qu'Emilie m'adresse aujourd'hui. Avec le texte de la Parole de Dieu: 1Samuel 3,1-10 on nous a proposé de savourer la Parole qui nous touche, de parler de cela avec le Seigneur comme à un ami et de faire une relecture du rencontre avec Lui.

 

L'après midi, la lecture de la lettre à M. Séraphine 3-10, nous amène à rechercher avec Emilie les portes d'entrée de l'expérience spirituelle de M. Séraphine. Et aussi comment le projet de Jésus se réalise dans la relation d'accompagnement d'Emilie à M. Séraphine. La Parole de Dieu de Jn 4,1-42 nous conduit à un pas en plus: a contempler les paroles dites par Jésus, comment il accompagne la Samaritaine et comment elle se laisse accompagner.

 

Nous finissons la journée avec le partage de la parole et de l'Eucharistie. Les différents groupes s'expriment :

* Emilie, modèle d'une vraie accompagnatrice qui part de ce qu'est la personne, de sa fragilité humaine, de ses blessures.

* Grande prise de conscience de Samuel et de la Samaritaine qui facilite l'ouverture qui fera surgir la vie. La samaritaine, M. Séraphine ont l'humilité de se laisser modeler, accompagner par une autre personne.

* Une relation de confiance et de proximité s'établit. Il faut prendre le temps pour découvrir les desseins de Dieu. 

* Les accompagnateurs: Jésus et Emilie sont centrés sur la personne dans un souci de transparence et d'humilité. 

* Le chemin de l'intégration de l'amour aide la personne à décider de son renoncement à soi-même.   

"Fais , Seigneur, que ton serviteur écoute". 

"Me voici, Seigneur", "Donnez-moi de l'eau vive".

 

L'art d'accompagner - 24 mars 2017

 

Nous suivons, main dans la main, Emilie et Mère Séraphine, qui nous enseignent, pas à pas, l’art d’accompagner : les clés essentielles pour une solide formation qui provoque un changement de vie, une profonde transformation.

 

Nous redécouvrons que pour cela il est essentiel de toujours et en tout, demander la lumière de l’Esprit qui nous enseignera quelle est la volonté de Dieu pour la personne accompagnée, avec ça, prendre le temps de réfléchir, d’écouter et proposer les choses, en toute liberté d’esprit et simplement, et par-dessus tout une cohérence de vie. Attitudes que nous découvrons chez Emilie et en Séraphine, laquelle confiant dans la Bonne Mère, s’ouvre, collabore et se laisse guider peu à peu sur le chemin d’une plus grande intégration.

 

Tout cela illuminé par la parole de Dieu en deux textes qui marquent bien le chemin de l’accompagnement de Jésus pour ses disciples :

 

· Les deux d’Emmaüs, Jean 24, 13-35

 

· L’appel des quatre premiers disciples, Jean 1, 35-51

 

Ici Jésus nous enseigne la pédagogie de la rencontre, d’aller vers l’autre, de l’écoute, de prendre l’initiative, d’inviter à venir et à voir, de partager la parole, la vie, le repas… Et de là, il nous invite à aller vers les frères et à annoncer l’Evangile, le Royaume de Dieu.

 

Nous terminons la journée par une mise en commun riche et profonde et par l’Eucharistie célébrée par frère Ramon, où nous rendons grâce à Dieu pour la vocation à laquelle il nous a appelés et pour la Spiritualité – Charisme qu’il nous a offert en Sainte Emilie.

 

La Formation avec la Samaritaine - 25 mars 2017

 Ce jour commence avec une liturgie très riche de sens et de symboles. C’est autour de la rencontre de Jésus avec le Samaritaine que la province de la PAC nous a fait prier.

 

L’Evangile lu et mimé nous a aidés à nous représenter les principaux personnages de la scène. ’’Donne- moi de cette eau….’’ Dit la femme à Jésus. Elle s’est laissée transformer par le Christ en acceptant de laisser tomber ses masques. De même que le masque résulte d’une transformation du bois de l’arbre, la femme se laisse transformer par la rencontre avec le Christ et devient missionnaire…

 

Janete de la province de Sao Paulo et Marie Sidonie de la Province d’Afrique Centrale étaient les animatrices de jour. Durant une journée nous avons intériorisé le mode d’accompagnement d’Emilie à Séraphine. Le travail a consisté à travailler en 4 ateliers de 40mn de réflexion personnelle, puis travail par groupe de langue. Nous mettons en commun le fruit de notre réflexion.

 

Quelques otientations nous ont été données pour les ateliers.

 

ATELIER 1 : Faire une lecture socio-psycho-spirituelle des textes d’Emilie dans l’option de la formation selon la perspective du quatrième vœu : Identifier les dynamiques socio-psycho-spirituelles présentes dans l’accompagnement de Mère Séraphine par Emilie.

 

Comment est ce que je le vis dans ma vie personnelle, communautaire, missionnaire ? La dynamique de croissance et résistance. Toute croissance se situe à l’intérieur d’une trajectoire qui n’est pas linéaire. La croissance est un mouvement de vie, il comprend des forces, des énergies qui produisent à la fois des passages et des blocages.

 

ATELIER 2 : Parallèle entre la parole de Dieu et les écrits d’Emilie : Selon la perspective de disciple de Jésus sauveur, identifier la relation entre la parole de Dieu et les Ecrits d’Emilie dans LE processus de croissance, de changement et de transformation.

 

La parole de Dieu, première source de formation. Redécouvrir la Parole de Dieu et son usage dans la formation. Considérant la formation comme une expérience de sainteté, « une école de sainteté ». Aller à la rencontre de la Parole comme un des lieux privilégiés de la Rencontre, comme source, la première source de la vie.

 

ATELIER 3 : Lecture dans la perspective de Jésus Historique et de Marie Immaculée : Le chemin de formation comme processus de disciple de Jésus Sauveur.

 

Dans les deux lettres d’Emile à Séraphine, identifier les éléments de ‘’salut’’ contenus dans l’expérience humaine ayant en vue la perspective de Jésus Historique. Avoir présent la figure de Marie Immaculée, comme première disciple. En elle, la plénitude se réalise dans l’humain.

 

ATELIER 4 : L’enracinement humain et charismatique du quatrième vœu dans l’expérience d’accompagnement : Identifier les racines humaines et charismatiques du quatrième vœu dans l’expérience d’accompagnement qu’Emilie fait avec Séraphine.

 

Dans l’accompagnement, l’enracinement humain et charismatique sont à prendre ensemble, il est nécessaire de considérer les deux de manière intégrée. Dans les deux textes d’accompagnement, Emilie nous donne une seule clé qui vaut pour toutes : vivre en état de discernement ou selon ses termes, « en esprit de foi qui fait voir Dieu seul en toute choses et toutes choses en Dieu Seul.

 

La journée est terminée par la célébration eucharistique.

 


Expérimenter...

 

Expérimenter, découvrir et déconstruire

 

Le monde dont nous rêvons ne vérifiera pas si cela ne se vit dans le cœur de chacun, d'où la nécessité de désapprendre pour réapprendre. Pour rentrer dans ce processus nous avons besoin d'adopter une attitude d'ouverture importante, mais difficile et de se conformer à la figure du Christ. La Samaritaine s'est transformée car elle est allée puiser au fond d'elle même

 

Aller à la rencontre de l'autre: défi de l'altérité.

 

Pour aller à la rencontre de l'autre il faut avant tout se connecter à soi même pour pouvoir se connecter à l'autre.

 

L'icône de la Visitation: ce texte est transgénerationnel il nous appelle à surmonter toutes nos différences, c'est donc un défi intergénerationnel. C'est dans un dialogue plus profond qu'on peut trouver la richesse des différences. Cella permet de rompre les barrières et de supprimer les frontières.

 

Dans le texte de la Samaritaine Jésus nous montre que la connexion avec la source est possible, même si dans l'Évangile toutes les sources sont lieu de conflit. Jésus est là..., il s'expose, il suscite la rencontre.

 

Le texte de la Drachme perdue, Lc 15,8-10, nous donne trois mots-clés: perdre, chercher et rencontrer. Trois questions en découlent: Quelles choses importantes avons nous perdues? Que cherchons-nous? Qu'avons-nous rencontré ultérieurement qui nous donne de la joie?

 

On a fini la journée en recevant la statue de Notre Dame Aparecida. Nous avons prié ensemble dans toutes les langues et dialectes représentés.

 

La joie de la rencontre

Notre Maison accueille chaque jour les participants venus des différentes Provinces pour cette rencontre ad hoc de formation. La Joie remplit la Maison et les  coeurs ; on y sent bien l'esprit de famille qui caractérise l'Institut.

 

Le 19 mars 2017 à Rome

 Comme vous le savez déjà, aujourd'hui à la maison générale a débuté la rencontre sur la formation. Elle regroupe plusieurs participants venant de toutes les provinces. Cette première journée à été marquée par la présentation de chaque participant et de sa mission particulière. C'en est suivie une belle célébration autour de l'icône de Jésus et de la samaritaine avant de clôturer avec la messe célébrée par notre frère Ramon.

Arrivée des participants - du 15 au 17

L'équipe de formation ad hoc en prière avant de se pencher sur la programmation de ces journées de travail en fraternité   -  du 17 mars au 31 mars 2017.

 

Voir la liste des participants...




Participants à la rencontre de Formation

 

Mars 2017

 

 

NOME

PROVINCIA

1

Ercilia de Jesus Faria

MT

2

Ramón Gómez

MT

3

Justi Muñoz Cibrián

EU

4

Eliane Claire Kenguele

EU

5

Mme Marie Cristine Fabris

EU

6

Janete Soares

SP

7

Ana Lucia Mantovanelli

SP

8

Leónida Cardoso

PY

9

Marie Sidonie Oyembo

PAC

10

Chimene Biguagou

PAC

11

Valentine Atine Mayoko

PAC

12

Margarita Ana Soria

MX

13

Claire Emmanuel Sene  

PAO

14

Jeanne Hermine Coly

PAO

15

Ghislaine Aïnadou

AM

16

Maria Elvia Ortiz Mejía

Philipinas

17

Izabete dal Farra

Haiti

18

Susana Ramos

AR/UR

19

Romina Santiago

AR/UR

20

Sandra Betervide (laica)

AR/UR

21

Geraldina Cesped

REP. DOM.

 


Pour voir les photos cliquer sur l'Album photo de chaque jour à la suite du Journal